Aurore Claverie

écriture & images

Kola Mayard

img016 img023

2012 Vidéo – PAL – 34 min

« Ce n’est pas pour devenir cinéaste que l’on filme. C’est pour rejoindre en silence cet amour qui manque à tout amour.»
(Une variante de Christian Bobin dans La part manquante)1

Je commence à filmer mon père durant les rares fois où je le vois, entre chez lui et l’hôpital. Je ne filme pas pour faire un film, j’enregistre des souvenirs, une présence. Début 2010, alors que j’étais décidée à commencer un film qui retracerait le portrait de mon père, il décède. Je continue le film, je continue le portrait. Je pars caméra au poing à l’enterrement, j’enregistre. Puis je reviens, 9 mois après, filmer les traces.

 

 

Réalisation /Aurore Claverie / Images Aurore Claverie, Lucile Latour, Mario Forte / Montage Lucile Latour / Mixage Benjamin Ribolet / Musique Mario Forte / Etalonnage Yann Tribolle / Dans leurs propres rôles Henri Claverie, Berthe Petit Claverie, Cathy Ramel, Denise Toujas, André Border dit Planchotte, Mario Forte, Aurore Claverie.